Sanctions contre le Mali : Le parti PARENA du Mali exhorte Assimi Goita à renouer le dialogue avec la Cedeao

0
134

La situation actuelle au Mali inquiète plus d’un. Après les sanctions prises par la Cedeao contre la gouvernement de transition malien, le Parti pour la renaissance nationale (PARENA) est sortie de sa réserve pour lancer un appel au président de la transition.

« Le Parti pour la renaissance nationale (PARENA) exhorte le Président de la Transition à renouer, sans délai, le dialogue avec la CEDEAO afin d’épargner au peuple malien une catastrophe économique, financière et sociale qui ne ferait qu’aggraver la situation sécuritaire du pays sous pression de groupes armés terroristes« , peut-on lire sur le communiqué rendu public ce jour, mercredi 12 janvier 2022.

Se basant sur le déficit budgétaire de « 617 milliards de francs CFA en 2022« , le PARENA estime que l’économie malienne ne pourra supporter les sanctions décidées par l’instance sous-régionale.

« Le peuple malien qui paie un lourd tribut à l’insécurité et à la Covid-19 ne mérite pas de souffrir davantage« , estime le PARENA non sans suggérer un conclave.

« Pour sortir de cette crise sans précédent, le Parena propose la tenue urgente d’un conclave des partis politiques, de la société civile et des mouvements signataires de l’ Accord pour la paix et la réconciliation nationale pour adopter une nouvelle feuille de route et un chronogramme électoral consensuels, réalistes et raisonnables que le gouvernement soumettra à notre organisation communautaire ».

Comments are closed.