Retour de la peine de mort : Seydi Gassama se veut prudent

0
179

La récurrente question liée aux meurtres et assassinats atroces, ainsi que la délinquance extrême ne cesse d’alimenter un sentiment d’insécurité grandissant chez les populations. Un fléau qui met l’Etat sous le feu des critiques de la part des sénégalais, qui jugent très mauvaise, la politique de l’Etat sur la sécurité des personnes. Une grande partie des sénégalais (68%) jugée favorable à l’introduction de la peine de mort, selon le résultat d’une enquête de Afrobaromètre, publié mardi 27 septembre 2021. Interpellé sur la question, Seydi Gassama, Directeur d’Amnesty International section Afrique de l’Ouest se veut très prudent quant à la crédibilité de cette enquête.

« Je ne sais pas dans quelle condition cette enquête a été menée. Je ne peux pas également me prononcer sur la crédibilité de cette enquête. Tout ce que je peux dire, c’est que, si aujourd’hui dans un pays comme la France la même enquête avait été menée, il y’aurait certainement le même pourcentage de français, qui seraient d’accord pour le retour la peine de mort », a réagi le Directeur de Amnesty International, M. Seydi Gassama.

« Je crois qu’aujourd’hui au Sénégal, le débat ne doit plus être de dire, on ramène la peine de mort, le débat doit être de dire attaquons nous aux causes profondes de la criminalité »indique-t-il

«Les causes profondes de la criminalité, on les connait : évidemment, c’est la pauvreté, c’est le désœuvrement des jeunes, c’est l’alcool, la toxicomanie, c’est les maladies mentales. Ce sont toutes ces questions là, qui constituent en réalité de grands problèmes pour la criminalité », estime-t-il.

Ousmane GOUDIABY (Stagiaire)

Leave a reply