Oniva sollicite l’expertise des étudiants de l’ISEP pour le projet de renouvellement des véhicules de transport interurbain

0
120

Dans le but de multiplier le prototype du prochain véhicule qui doit  remplacer les véhicules communément appelés « 7 places », la société promotrice a signé un partenariat avec l’Isep de Diamniadio.  A travers ce partenariat, les pensionnaires de l’institution de formation professionnelle vont être utilisés dans les ateliers d’assemblage du prototype conçu par ONIVA et au bout du compte vont assurer leur insertion professionnelle.

C’est l’objectif de la convention qui lie les deux structures. Un projet qui présente un double intérêt avec le renouvellement du parc des transports interurbains mais aussi la sécurisation et la réduction des accidents de la circulation. C’est aussi un projet dont les initiateurs sont des étrangers qui ont longtemps vécu au Sénégal. Selon le Pr Amadou Galo Diop, qui a présidé la signature de la convention, en tant  que conseiller technique du ministre de l’enseignement supérieur,    « l‘esprit du partenariat, c’est de mettre en place une collaboration pour passer d’une idée de prototype à une échelle d’industrialisation », a-t-il dit.

« Ce projet va nous permettre de bénéficier d’un encadrement des jeunes apprenants dans la fabrication de ces véhicules. Il va aussi nous permettre une immersion dans l’entreprise des apprenants après leur formation », a relevé la directrice de l’Isep, Dr Mbossé Ndiaye Guèye. 

La directrice de L’Isep d’ajouter en lançant un appel aux autres entreprises : « notre préoccupation, c’est le recrutement. Si toutes les entreprises faisaient comme Oniva, on pourrait espérer l’insertion de nos apprenants et cela confirme la formation en alternance parce que c’est un modèle des Isep », a-t-elle poursuivi.

Selon la directrice de la société productrice du prototype du véhicule ‘’Malaw’’ pour remplacer les sept places, plusieurs unités industrielles de montage vont être installées au Sénégal et cela permettra aux étudiants sortant des ISEP de se mettre à l’ouvrage.

« Ce sera une bonne chose de travailler avec eux pour mettre en valeur leurs compétences. On compte implanter nos usines au Sénégal et voulons que les cadres, techniciens et la main d’œuvre soient issus du Sénégal », a fait savoir Astride Ruiz Thierry, directrice de l’entreprise Oniva. Le prototype du véhicule dont la fabrication à une échelle industrielle est prévue a été présenté lors de la rencontre.  

WORE NDOYE

Comments are closed.