« Nous avons travaillé…avec le gouvernement pour s’assurer que tout sera pris en compte », Akinwumi Adesina sur l’indemnisation des impactés du Ter.

0
107

En visite officielle à Dakar du 26 au 29 janvier courant, le président du Groupe de la Banque africaine de développement (Bad), Akinwumi Adesina, s’est rendu samedi 29 janvier, à l’Institut Pasteur de Dakar pour s’entretenir avec les autorités dans le cadre d’un financement devant permettre à cet institut de monter en puissance notamment dans la production de vaccins pour lutter contre la covid-19.

A la fin de cette entrevue, sanctionnée par un point de presse, le patron de l’institution bancaire panafricaine, interpellé sur les impactés du train Express Régional (TER) en tant que l’un des bailleurs à hauteur de 120 milliards, a laissé entendre que « l’Etat a déjà payé plus de 76 milliards de francs Cfa et indemnisé 89,4% des personnes affectées par le TER », tout en précisant qu’il est confiant que « le gouvernement va continuer à discuter s’il y a des choses qui restent à faire ».

L’économiste agricole de préciser : « Il y a quelque chose que moi j’ai vu pour le projet du TER et sur lequel je voudrais féliciter le gouvernement. Le gouvernement a pris en charge et était très sensible aux situations des gens qui ont été affectés par le projet (…). La Bad (Ndlr) a travaillé en étroite collaboration avec le gouvernement pour s’assurer que l’indemnisation de ces personnes soit prise en compte dans le projet ». 

Et d’ajouter : « Dans le financement que nous avons donné pour le projet…on avait donné un financement de 4,4 milliards de francs Cfa pour indemniser toutes ces personnes impactées par le projet ». Dans les échanges avec l’Etat du Sénégal, « il m’est revenu que l’Etat avait réservé 100 milliards de francs Cfa pour dédommager ces personnes, soit plus de 76 milliards de francs Cfa et indemnisé 89,4% des personnes affectées sur les 52 000 recensées ».

Ce qui est rassurant pour le président Adesina qui dira : « C’est vraiment très impressionnant pour moi. Et je suis aussi confiant que le gouvernement va continuer à discuter s’il y a des choses qui restent à faire dans ce sens ».

JP MALOU

Comments are closed.