Matar Bâ lance la 3ème édition du Marathon EIFFAGE Dakar (20 et 21 novembre)

0
119

Le Marathon Eiffage de Dakar fait son retour le 20 et 21 novembre prochains dans les artères de ville. Pour cette troisième édition les marathoniens en provenance de 70 nations, sont attendus pour cet événement qui allie sports et culture. Ce sera sur les épreuves du marathon de 42 km du semi-marathon (21km) et la course des 10 km. Le lancement de cette événement sportif biannuel a été effectué hier, jeudi 21 octobre, en présence du ministres des sports, Matar Bâ, du Président-directeur Général de Eiffage Gérard Senac et de la Fédération sénégalaise d’athlétisme, Sara Oualy.



A l’instar des grandes capitales dans le monde, Dakar, retrouve son marathon international avec le  marathon Eiffage de Dakar qui sera couru  les 20 et 21 novembre. Des coureurs venus de 70 pays sont attendus pour cette troisième édition et  s’élancent sur  les différentes courses allant de 2 km pour les enfants (Kids), au marathon (42 km) en passant par la randonnée, le 10 km course et le semi-marathon (21 km). Le compte a rebours de cette compétition biannuel a commencé depuis hier, jeudi 21 octobre avec la cérémonie de lancement qui s’est déroulée dans une ambiance conviviale en présence du ministre des Sports, Matar Ba, du président de la Fédération sénégalaise d’athlétisme Sara Oualy, des partenaires et des membres  l’organisation.

Après deux éditions, les organisateurs ont redéployé les moyens pour la bonne tenue de cet événement de dimension internationale. Mais à l’opposée des deux précédentes éditions, les organisateurs ont cette fois retouché l’emplacement du village du marathon en l’érigeant sur l’esplanade du musée des Civilisations et du Grand théâtre. Tout comme le circuit qui partira de la Grande Gare de Dakar pour prendre l’Avenue de l’Arsenal, la Route des Mamelles en passant par l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar, la Porte du Millénaire entre autres points nodaux des épreuves. Ce parcours, qui devra être validé par la Fédération internationale (World Athletics), répond ainsi à la volonté de contourner les travaux qui jalonnent les artères dakarois notamment les travaux du BRT (Bus Rapid Transport) en cours. Mais aussi dans le souci de mettre davantage en avant la culture, les sites touristiques, le patrimoine et sites du Plateau dakarois.

Promotion de la Ville de Dakar et de la destination Sénégal

Venu présidé au lancement de l’événement le ministre Matar Ba a salué le retour du marathon de Dakar. « Le marathon de Dakar vient à son heure. Un événement de cette nature participe à la promotion de la Ville de Dakar et de la destination Sénégal. Au-delà de l’aspect touristique, il y a l’aspect sportif. Nous sommes en train de faire des pas pour ramener les jeunes à l’athlétisme. La pandémie nous a empêché d’être à nos habitudes mais le marathon nous permet de joindre l’utile à l’agréable et de décompresser. Le circuit est bien tracé et j’espère que les Sénégalais vont venir en masse à ce jour de communion », déclare t-il.

Pour sa part, Gérad Senac, Président-Directeur général (PDG) de Eiffage Sénégal a souligné que l’organisation du Marathon cette année est un pari pour l’organisation.

Paul Tergat attendu

« Tout le monde a reporté ses évènements. Mais on a pris le pari de le faire. La pugnacité est une des valeurs de notre entreprise Eiffage. On a aperçu qu’au Sénégal, il y a de plus en plus de coureurs. J’espère qu’un des athlètes puisse titiller cette année les experts qui viendront », soutient-il.

Sur ce,  il annonce une éventuelle participation de l’athlète Kenyan Paul Tergat, un des meilleurs experts mondiaux. Le retour du marathon de Dakar est en tout cas une bonne opportunité pour l’athlétisme sénégalais.


« Cette accalmie notée sur la propagation de la Covid permet aujourd’hui d’organiser. Mais, il ne faudra pas baisser la garde. Il faut maintenir les gestes barrières. La sécurité sera de rigueur pour cet événement. Je profites pour exhorter les athlètes sénégalais à réserver un bon accueil pour nos hôtes étrangers », a-t-il indiqué.


Omar DIAW

Comments are closed.