« Les légères hausses notées sur certains produits sont liées à la conjoncture mondiale », Pape Samba Diouf, Directeur du développement et de la communication d’Auchan

0
544

La conjoncture internationale a fini de déréguler les marchés des intrants agricoles, celui des produits pétroliers mais également celui du fret international. Une situation qui a entrainé de facto une hausse sur bon nombre de produits importés. A cette incidence, viennent s’ajouter celle des politiques fiscales et douanières.

Fort de cette relation de cause à effet, « certains produits de nos rayons ont connu une légère hausse », a reconnu le Directeur du développement et de la communication d’Auchan Sénégal. Il s’est ainsi exprimé hier jeudi, à Dakar au terme d’une visite d’une des grandes surfaces de la place pour montrer à la presse le dynamisme de la chaine de produits locaux visibles et en bonne place dans leurs surfaces respectives.

« Oui, une légère hausse des prix sur certains produits est notée, mais cela est en rapport avec la conjoncture mondiale qui touche tous les produits importés », a-t-il fait savoir. Dans ses explications, il fera noter que le coût du fret maritime a connu une hausse de plus de « 40%, les produits pétroliers en hausse régulière, les matières agricoles quasi introuvables, assorties de forts prix ainsi que les taxes douanières et fiscales au niveau national n’ont pas aménagé les choses ».

Donc, cette légère hausse « est juste une manière d’équilibrer ou alors compenser les charges afférentes auxdits produits. Une précision de taille pour mettre à nu le constat fait et rapproché aux lendemains des émeutes de mars 2021 corrélativement à l’affaire Ousmane Sonko Adji Sarr, marqué par le pillage des magasins d’Auchan sur l’étendue du territoire. Pour ce qui est de la promotion du consommé local de qualité, le responsable du développement et de la stratégie de communication parle de dynamisme de la chaine des produits locaux.

Pour lui : « En matière de politique commerciale (Sénégal Auchan Store) dite SENAS SA développe le circuit court. Lequel circuit consiste à promouvoir le consommé local de qualité que nous constatons  dans tous nos rayons ». En clair, « Nous pensons prudent de compter sur nos produits locaux qui sont de qualité mais aussi à coût réduit et donnent plus de garantie à un bon approvisionnement du marché. Voilà pourquoi nous sommes en plein développement du circuit court. Ce qui est une bonne chose pour l’emploi et la création de la richesse intérieure ».

JEAN PIERRE MALOU

Comments are closed.