Les consommateurs laissés à eux-mêmes : Le rôle des associations consuméristes remis en cause

0
161

Le combat pour un rapport de force favorable dans la défense des consommateurs est encore loin d’être gagné au Sénégal. Il ne reçoit pas l’attention qu’il faut des associations chargées de les défendre, qui déplorent, elles aussi, le manque d’engagement et de soutien des populations. Du côté de ces dernière, la légitimité de ces organisations est souvent remise en cause car n’ayant aucune visibilité sur la création/fonctionnement, ne procédant à aucun renouvellement des instances…

Pis, contrairement à celles des pays développés et de l’occident qui disposent même de laboratoire pour s’assurer de la qualité et le suivi des produits sur le marché, ces associations consuméristes, faute de moyens, ne parviennent pas aussi à s’imposer pour influer réellement sur les politiques ou assoir des contrôles effectifs et le suivi des décisions qui soulagent les consommateurs. Alors que les Sénégalais trinquent, ces organisations consuméristes ne parlent pas assez souvent le même langage et sont souvent à couteaux tirés sur des questions qui devraient les unir. Ce qui fait l’affaire de l’autorité, des industriels et des importateurs et grossistes-distributeurs, entre autres.  

F. NDIAYE

Sur le même dossier : Diourbel / Les ménages à bout de souffle interpellent l’État

Sur le même dossier : Hausse généralisée du prix des denrées, du loyer, de l’électricité et de l’eau : Une pilule mal digérée par les ménages

Comments are closed.