« Les ambitions restent les mêmes malgré qu’on soit décimé, le Covid nous frappe en plein dans le mille », Aliou Cissé

0
139

Satisfaction


Je suis satisfait dans la mesure où en 2e période on a été très agressif. On a retrouvé le match avec beaucoup plus d’engagement. Tout le contraire de la 1e période où on a manqué d’impact et de lucidité. L’utilisation du ballon n’a pas été assez propre. Il faut féliciter l’équipe Guinéenne de par la prestation qu’elle a faite. Nous vivons des moments un peu compliqués, très difficiles, mais ce qui est important c’est de se qualifier en 8e de finale. Maintenant on va bien se préparer pour le match contre le Malawi, prévu la semaine prochaine.

En début de rencontre c’était difficile, mais lors de la 2ème période les joueurs ont montré un autre visage. Avec l’entrée de Habib Diallo, je suis passé en 4 4 2.


On s’attendait à un match difficile, parce que la Guinée a de la qualité. Il y a Naby Keita qui est très bon, Diawara aussi et Bayo. Ce sont des joueurs très bons. Naby Keita on le connait avec sa percussion et sa qualité de passe. La Guinée fait partie des grandes équipes sur le continent. Maintenant, on ne sous-estime personne sachant que toutes les rencontres seront difficiles parce qu’on est l’équipe à battre. Donc, chaque match il faut combattre, aujourd’hui les moyens qu’on avait c’était ça et que les réalités sont autres.
 


Ibrahima Mbaye


Pour Ibrahima Mbaye c’est un choix que j’ai fait. Il est arrière latéral droit. Avec les problèmes que nous avons on n’a pas pu mettre Bouna Sarr à droit. Sur le premier match, il a été correcte et pour celui là au-delà d’Ibrahima je pense qu’on a eu des problèmes sur le couloir gauche. J’ai demandé à Bouna de monter et c’est ce qui faisait qu’on avait des problèmes en première période. Je peux dire qu’Ibrahima n’a pas démérité, c’est un bon joueur et on va continuer de l’aider.

 
Ambition


Les ambitions restent les mêmes malgré qu’on soit décimé, le Covid nous frappe en plein dans le mille. A la dernière minute on a changé la composition de l’équipe parce que Pape Alassane Gueye a eu des problèmes administratifs avec son club. Mais les ambitions restent les mêmes parce que nous espérons retrouver nos joueurs tels que Kalidou Koulibaly, Gana Gueye entres autres. La réalité d’aujourd’hui n’est pas la réalité de demain puisque c’est très compliqué de mettre en place une équipe. Mais les garçons qui sont là n’ont pas démérité. Et ils vont continuer à se battre.
L’équipe de la Guinée est une bonne équipe qui est en reconstruction et Kaba Diawara fait partie des entraineurs africains très ambitieux.
Je n’avais pas beaucoup de possibilités surtout avec l’absence de Ballo Touré. Saliou Ciss était apte et il a joué, il a rendu une bonne copie. Je pense que la  prestation qu’il a fait c’est parce qu’il est imprégné de la culture africaine et du football africain. Il a été présent et il m’a beaucoup surpris puisqu’il ne s’est pas entrainé avec le groupe pendant une semaine, il a fait une prestation assez bon.


Pape Gueye


C’est un autre problème qui nous est tombé dessus en pleine compétition. En fait, il a eu des problèmes extra équipe nationale avec Marseille sur un problème de transfert avec le club anglais Watford. Ainsi, la FIFA l’a suspendu et on a été mis au courant à cinq minutes du coup d’envoi. Et après on a mis Mamadou Loum Ndiaye.
Sa suspension n’impactera pas sur le premier match qu’il a joué avec le Sénégal.

Pape Gueye a reçu la notification de sa suspension entre 11 heures et midi de par son avocat qui nous a dit attention ne le faite pas jouer. Nous on a été informé par le team manager. Mais au delà du premier match je ne sais pas si on pourra le récupérer pour le reste de la compétition. Ce n’est pas évident.

Recueillis par Abdoulaye THIAM (Envoyé spécial au Cameroun)

Comments are closed.