L’Apr et la politique sénégalaise, orphelines d’ABC

0
112
L’ancien médiateur de la République, Me Alioune Badara Cissé, est décédé le samedi 28 aout dernier à l’hôpital Principal. Membre fondateur du parti au pouvoir, l’Alliance pour la République, Me Alioune Badara Cissé incarnait l’image d’un homme politique digne et désintéressé qui n’a jamais marchandé ses principes et sa liberté de parole.
 
L e monde politique sénégalais est de nouveau endeuillé. Me Alioune Badara Cissé qui vient de boucler son mandat de six ans comme médiateur de la République a été rappelé à Dieu le samedi 28 aout dernier, à l’hôpital Principal, des suites d’une maladie. Membre fondateur du parti au pouvoir, l’alliance pour la République, Me Alioune Badara Cissé a été inhumé hier dimanche 29 août, aux environs de 17 heures à Touba peu après une cérémonie de levée de corps à son honneur, tenue à l’hôpital Principal de Dakar en présence des autorités. Me Alioune Badara Cissé laisse derrière lui l’image d’un homme politique digne et désintéressé qui n’a jamais marchandé ses principes et sa liberté de parole.

D’ailleurs, son franc-parler a été à l’origine de ses nombreuses brouilles avec ses camarades de l’apr dont le chef de l’Etat, Macky Sall, avec qui il entretenait pourtant de très bonnes relations. leur compagnonnage a débuté en 2005 quand l’actuel chef de l’état était à la Primature. Nommé par le président Wade comme directeur de cabinet de Premier ministre, les deux hommes ne sont plus quittés. Puisqu’en 2008, suite à la décision de son ami et actuel président de la République de démissionner de son poste de président de l’assemblée nationale et de tous ses mandats électifs, ainsi que du PDS, Me Alioune Badara Cissé par devoir de fidélité à son ami, avait décidé lui-aussi de faire pareil.

Refusant dans la foulée toutes les propositions du camp de Wade qui voulait à tout prix le garder sous son influence, il s’était ainsi lancé aux côtés de son ami dans l’aventure de la conquête du pouvoir central qui s’est réalisé avec la survenue de la deuxième alternance politique. Nommé ministre des affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur dans le premier gouvernement du président Sall et classé premier dans l’ordre protocolaire de ce Gouvernement, ce compagnonnage n’a cependant duré que 7 mois. Puisque, le 29 octobre 2012, alors qu’il se trouvait en pèlerinage à la Mecque où il accomplissait le 5ème pilier de l’Islam, le chef de l’Etat décide de le débarquer de son poste de chef de la diplomatie sénégalaise et de numéro 02 du parti au pouvoir, l’apr. Il s’en suit ainsi une longue période de refroidissement des relations entre les deux « amis » qui s’est prolongée au-delà de sa réintégration dans l’appareil de l’Etat avec sa nomination à la tête de la Médiature de la République. Puisque du haut de son poste de Médiateur de la République, il n’hésitait pas quand, il le fallait, à s’inviter dans des débats portant sur des sujets d’intérêt national, quitte à provoquer l’ire de ses camarades de l’Apr comme ce fut le cas sur la polémique autour du parrainage ou encore lors des émeutes de mars 2021 où, il avait fait une sortie pour demander publiquement au président de la République d’écouter la jeunesse du Sénégal.

REACTIONS …REACTIONS…

MACKY SALL, PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE : «Je rends hommage à un homme de conviction et un brave compagnon»
« Je suis très peiné d’apprendre le décès de Me alioune Badara Cissé, membre fondateur de l’aPR, ancien Ministre des affaires étrangères et ancien Médiateur de la République. Je rends hommage à un homme de conviction et un brave compagnon. Qu’allah l’accueille en son Paradis ».

AMINATA TOURE, ANCIEN PREMIER MINISTRE : «C’était un intellectuel brillant et un patriote engagé»
« C’est avec une grande tristesse que nous avons appris le rappel à Dieu de notre camarade alioune Badara Cissé. C’était un intellectuel brillant et un patriote engagé. C’est une grande perte pour sa famille surtout mais aussi pour nous ses camarades et pour la Nation toute entière. Qu’allah l’accueille dans son Paradis ».

 IDRISSA SECK, PRESIDENT DU CONSEIL ÉCONOMIQUE SOCIAL ET ENVIRONNEMENTAL : «Homme d’État aguerri au service de la Nation»
« C’est avec une grande tristesse que nous apprenons le rappel à Dieu de notre frère alioune Badara Cissé, ancien Ministre des affaires étrangères et ancien médiateur de la République. Son amour pour le Sénégal et son dévouement dans l’exercice des différentes fonctions étatiques qu’il a eu à occuper l’ont, de son vivant, érigé en homme d’État aguerri au service de la Nation. Nous présentons nos condoléances attristées au Président de la République et à tous nos compatriotes. Nous prions pour le repos éternel de son âme et nous solidarisons de la famille éplorée».

OUSMANE SONKO, PRESIDENT DE PASTEF/LES PATRIOTES : «Il s’était personnellement impliqué pour empêcher ma radiation injuste de la fonction publique en 2016»
«  J’ai connu alioune Badara Cissé par l’entremise de Birame Souleye Diop dont il était l’ami de plus de 25 ans. Un homme cultivé, racé, affable, généreux et d’un raffinement singulier. Il s’était personnellement impliqué pour empêcher ma radiation injuste de la fonction publique en 2016. Par la suite, il s’était également beaucoup impliqué lors des malheureux évènements de févriermars 2021 pour prévenir et éviter l’irréparable. Récemment, il avait beaucoup insisté pour venir me présenter ses condoléances suite à la perte d’un proche, malgré mon insistance pour l’en décharger. le Sénégal perd un grand homme avec sa disparition inattendue. À sa famille et au peuple, nous présentons nos très attristées condoléances. Puisse le Seigneur l’envelopper de son Pardon et sa Miséricorde infinis».

MALICK GAKOU, PRESIDENT DU GRAND PARTI «Le Sénégal vient de perdre un homme exceptionnel,…»
« avec la disparition subite de Alioune Badara Cissé, le Sénégal vient de perdre un homme exceptionnel, un passionné de la démocratie. À chacune de nos rencontres, il était clair de prime abord que sa passion pour le Sénégal était terriblement manifeste. Il aimait m’encourager à persévérer dans la ligne intrépide de serviteur de la nation. Tellement aBC aimait parler d’un futur sénégalais rayonnant qu’il nous manquera à jamais. Il fut un géant et un champion pour le renouveau démocratique du Sénégal et du panafricanisme. Il nous quitte dans ces moments troublés comme pour nous accompagner éternellement et à jamais dans la foi résolue à la République et à ses socles. adieu, cher frère et que la force de ton souvenir continue à guider nos pas pour toujours … »

KHALIFA ABABACAR SALL, ANCIEN MAIRE DE DAKAR : «Alioune Badara Cissé a, durant toute sa vie, accompagné les luttes démocratiques, en homme de dignité et d’honneur»
C’est avec tristesse que j’ai appris le décès brutal de mon ami Alioune Badara Cissé. Fidèle en amitié et d’une grande courtoisie, Alioune Badara Cissé a, durant toute sa vie, accompagné les luttes démocratiques, en homme de dignité et d’honneur. Je salue la mémoire d’un homme pétri d’intelligence, de courage et de loyauté. a sa famille, à ses proches et à l’ensemble du peuple sénégalais, je présente mes sincères condoléances. Qu’’allah SWT lui accorde son infinie miséricorde et l’accueille dans son paradis éternel»

Nando Cabral GOMIS

Leave a reply