«La participation de Barthélémy Diaz aux locales ne fera l’objet d’aucun compromis ni marchandage», dixit le comité électoral de YAW à Dakar

0
128

Que le pouvoir en place se le tient pour dit, la coalition Yewwi Askan Wi ne reviendra jamais sur la candidature de Barthélemy Dias à la mairie de Dakar. Le Comité Électoral de Dakar  de la Coalition Yewwi Askan Wi est formelle. En conférence de presse hier, mardi 9 novembre, pour se prononcer sur l’audience du maire de Mermoz Sacré-Cœur prévue ce mercredi 10  novembre  devant  la  3ème  chambre  de  la  Cour  d’Appel  de Dakar dans le cadre de l’«affaire Ndiaga Diouf » du nom de l’un des nervis tué par balle en 2011 lors de l’attaque de la mairie de Mermoz Sacré-Cœur, les responsables de ladite coalition n’ont pas raté également le chef de l’Etat. En effet, selon eux, «cette convention s’inscrit dans une logique de harcèlement judiciaire auquel Macky Sall se livre contre ses opposants à la veille de chaque compétitions électorale».

«Il veut se servir de l’appareil judiciaire comme instrument politique pour écarter, de façon injuste et arbitraire, le candidat de Yew Askan Wi à Dakar», accusent les responsables du comité électoral départemental de Dakar qui précise toutefois que «la participation de Barthélémy Diaz aux élections municipales du 23 janvier 2022 ne fera l’objet d’aucun compromis ni marchandage». Poursuivant, ils ont ainsi adoubé le maire de Mermos qui avait donné rendez-vous toute la jeunesse sénégalais, au tribunal. Présent également lors de cette rencontre, Barthélemy Dias n’a pas manqué de charger le président Sall qui selon lui, «veut passer par ce dossier judiciaire pour faire régner un climat de violence et de kao. Et par là profitant de ce contexte pour prétexter un éventuel report des élections ».

Ousmane Sy (Stagiaire)

Comments are closed.