La Grande Coalition Wallu Sénégal vent debout contre Bennoo, en perspective des Locales

0
148

Fondée sur les fonds baptismaux, la Grande coalition wallu Sénégal créée autour du Parti démocratique sénégalais (PDS) a été officialisée hier, vendredi 8 octobre 2021, à la Place du Souvenir africain. La coalition composée de cinq (05) entités que sont AJ/PADS, BOKK GISS GISS, CRD, JOTNA, PDS et entre autres mouvements politiques et Citoyens s’est fixée comme objectif de remporter la majorité des conseils municipaux et départementaux, puis les sièges au parlement.

Plusieurs chefs et membres de partis de regroupements de partis et mouvements politiques et citoyens qui se sont liées autour du Parti Démocratique Sénégalais (PDS) ont lancé officiellement, hier, vendredi 8 octobre, leur coalition dénommée la Grande Coalition Wallu Sénégal. Cette coalition qui ambitionne déjà d’avoir le contrôle de la majorité des conseils municipaux et départementaux, mais également les sièges à l’Assemblée Nationale, dit être prête à combattre la gouvernance du président Macky Sall. Une gouvernance que ces derniers qualifient de « gouvernance corrompue ».

« Le président Macky Sall a mis l’ensemble des institutions de la République, notamment l’Assemblée nationale, la Justice et l’administration publique au service des intérêts clientélistes de sa coalition politicienne au pouvoir », ont rapporté les membres de la Grande coalition wallu Sénégal, dans leur déclaration.

Outre ces faits, ils ont souligné aussi c le vote par sa majorité « de lois scélérates, portant modification du code pénal et du code électoral dont l’objectif selon, eux, est de préparer la manipulation de la Constitution pour un troisième mandat et empêcher ainsi l’alternance politique souhaitée par les populations ». C’est ainsi que face aux difficultés qui assaillent notre pays et encore notre peuple, face aux grands risques de déflagration qui menacent l’équilibre de notre Nation, des patriotes, forts de leur engagement et de leur expérience ont retenu de regrouper leurs forces pour ainsi, disent-ils « mettre fin aux souffrances du peuple sénégalais et à la gouvernance corrompue du régime, de l’Etat de droit au Sénégal et les libertés démocratiques acquises de hautes luttes sur plusieurs décennies afin de garantir la sécurité des citoyens et le libre exercice de leurs droits individuels et collectifs ».

Et de poursuivre : « Cela nécessite la mise en place d’institutions fortes, notamment une justice indépendante et une Assemblée nationale représentative et souveraine ». Pour ce faire, précisent le PDS et Cie « Cela réclame la construction de l’unité des forces politiques de l’opposition démocratique et d’encourager la synergie des moyens et des ressources afin d’assurer le contrôle effectif du processus électoral et garantir une expression libre, transparente et démocratique des suffrages, soit donc la reconquête d’acquis démocratique perdus par l’œuvre du régime en place »

La coalition Wallu Sénégal, qui affirme l’ouverture aux partis politiques de l’opposition et aux mouvements citoyens porteurs d’enjeux communautaires, encourage la création d’équipes qui œuvreront au rassemblement le plus large possible de tous les acteurs et partenaires potentiels de leur circonscription électorale en vue de constituer des dynamiques crédibles. Par ailleurs, ils entendent  prochainement présenter des listes de candidats dans tous les départements, villes et commune de l’étendue du territoire national.

OUSMANE GOUDIABY (STAGIAIRE)

Leave a reply