La Covid-19 confine encore Tivaouane à un Mawloud à domicile

0
154

Pour la deuxième édition consécutive, Tivaouane appelle à un Gamou (Mawloud) à domicile. Après avoir annoncé, en début de semaine, qu’il n’y aura pas de grand rassemblement pour la commémoration de la naissance du Sceau des Prophètes, Muhammad (PSL), à Tivaouane, le Khalife général des Tidianes, Serigne Babacar Sy Mansour expose les motifs de sa décision de ne pas célébrer le Gamou dans sa forme habituelle. La crise sanitaire liée à la Covid-19 qui prévaut encore au Sénégal est passée par là. Mais, le jour du Gamou, le Khalife général fera une déclaration.

«Comme en 2020, une rencontre s’est tenue avec des conseillers médicaux, conformément à l’injonction coranique nous invitant à consulter les détenteurs du savoir. Après les avoir écoutés sur l’évolution de la pandémie et pris en compte leurs recommandations, il s’en est suivi une concertation avec la famille du saint-homme, conformément à la bonne pratique de la consultation dans les affaires publiques. De cette concertation est née la décision de célébrer autrement le Mawloud Nabi, commémorant la naissance du Prophète Muhammad (PSL)». C’est la Khalife général des Tidianes, Serigne Babacar Sy Mansour, qui explique ainsi, à travers une déclaration lue hier, jeudi 7 octobre 2021, par Serigne Hamid Sy, les fondements de sa décision de ne pas célébrer, pour la deuxième année consécutive, le Gamou (Mawloud) en grande pompe à Tivaouane.

Selon Serigne Hamid Sy, cette décision a été prise à l’issue d’une rencontre tenue, le lundi 4 octobre 2021, chez Serigne Mawdo Sy ibn Abdoul Aziz, aux fins de consulter la famille sur l’opportunité ou non d’organiser le Gamou de Tivaouane cette année, dans le contexte actuel de crise sanitaire où la pandémie de Covid-19 sévit toujours dans notre pays.Donc, «comme l’année dernière, il invite à une célébration sobre, chez-vous, entourés de vos familles», relève-t-il dans la déclaration livrée en compagnie de Serigne Habib Sy ibn Serigne Mansour Sy Borom Dara-Ji.

Les fidèles sont ainsi invités à un Gamou dans l’intimité, en famille. Cela dans le but de «ne pas annihiler les efforts consentis, jusqu’ici, par les médecins pour arriver à bout de la pandémie de Covid-19». Et d’ajouter : «devant une telle situation et devant l’impossibilité matérielle de mettre en place le dispositif organisationnel et sanitaire adéquat, dans un laps de temps aussi court, pour garantir à chaque fidèle la sécurité de sa personne et de ses proches, le Khalife général des Tidianes a pris la responsabilité de ne pas célébrer le Gamou dans sa forme habituelle».

UNE DECLARATION DE SERIGNE BABACAR SY MANSOUR ATTENDUE, LE JOUR DU GAMOU

Toutefois, précise-t-il, le Khalife général des Tidianes «n’interdit à personne de le célébrer selon ce que sa conscience lui dicte. Mais il invite les fidèles, qui ont choisi de faire de Tivaouane leur source d’inspiration, à s’en tenir à l’esprit de cette commémoration dans leur intimité, par la prière, la lecture du Saint-Coran, les invocations, le repentir et le retour scrupuleux à Dieu. Il les exhorte à fuir le blâmable et ce qui y incite, pour ne rechercher que les grâces promises à ceux qui prient sur le Meilleur des Hommes (PSL) et se délectent des grâces et bénédictions infinies attachées à sa personne. Comme nous y invite le Coran, sourate 33, «Al-Ahzâb», verset 56 : «Certes, Allah et Ses Anges prient sur le Prophète (PSL). Ô, vous qui croyez, priez sur Lui et adressez [Lui] vos salutations», poursuit Serigne Babacar Sy Mansour, par la voie de Serigne Hamid Sy.

Par contre, souligne la famille Sy de Tivaouane, des panels virtuels ou hybrides et des webinaires sont prévus par le Comité scientifique de la «Zawiya Tijaniyya», en relation avec la commission culturelle du COSKAS, «pour maintenir intacte la flamme de l’animation scientifique et culturelle». Aussi le rituel du «Bourde» sera-t-il maintenu, dans la sobriété, et sera diffusé dans les plateformes digitales afin d’éviter des contacts à risque.

Ainsi donc, pour la deuxième édition consécutive, à cause  de la pandémie à Covid-19 qui sévit toujours au Sénégal, Tivaouane n’accueillera pas de monde pour la célébration du Mawloud (Naissance du Prophète Muhammad – PSL) dans la cité réligieuse d’El Hadji Mawdo Malick Sy. Mais, le jour du Gamou, le Khalife général fera une déclaration.

I.DIALLO

Leave a reply