« Je suis vraiment impressionné par cette Grande Dame », Mamadou Diagna Ndiaye accueille le trophée continental

0
146

Mamadou Diagna Ndiaye a étrenné le trophée de la Coupe d’Afrique des nations qui lui a été présenté hier, mardi par la Fédération sénégalaise de football. Une occasion que Me Augustin Senghor a mis à profit pour rappeler le processus et le travail de fond engagés depuis la mise en place du comité de Normalisation en 2008 et conduit par Mamadou Diagna Ndiaye. Tout en réjouissant de cette visite, le président du CNOSS s’est dit impressionné devant « la Grande Dame » de valeur.

Mamadou Diagna Ndiaye a été impressionné par le trophée de la Coupe D’Afrique qui a, le temps de quelques heures, séjourné dans les locaux du Comité national sportif sénégalais ( CNOSS). Une occasion pour le président du CNOSS de manifester toute sa satisfaction devant le trophée qu’il assimile comme « une Grande Dame » de valeur.


« Je suis vraiment impressionné par cette Grande Dame. Je n’ai jamais vu une grande dame avec une escorte, mitraillettes aux poings, masques et encadrée par des forces spéciales. C’est vraiment une grande dame qui a de la valeur. Je voudrais vraiment m’incliner devant elle en le remerciant d’être sénégalaise » s’est-il réjoui. 


 » Nous sommes ensemble avec cette Grande Dame. Je voudrai également vous dire que Thomas Bach, président du CIO est au courant que vous êtes venus nous rendre visite. Il est à Pekin pour les JO d’hiver. Le président de la République l’avait invité pour l’inauguration du stade du Sénégal mais il quitte Pékin le 22 février et ne pourra pas être au Sénégal« , ajoute t-il. 


Le président Mamadou Diagna Ndiaye a aussi répondu aux déclarations du président Augustin Senghor qui n’a pas manqué de rappeler le rôle qu’il a joué lors de la mise en place du comité de Normalisation en 2008 qui a servi de base à la relance du football.


« Le président Baïdy Agne avait joué un rôle pour me convaincre. Le comité de Normalisation avait fait le toilettage des textes pour faire rouler le ballon dans le pays. J’ai résisté à une personne qui voulait que l’on verse les recettes des stades à son ministère (Bacar Dia, Ndlr). J’ai refusé parce que ce n’était pas ce que disait les textes. Cette rigueur fait partie de l’arrivée de cette Grande Dame. Nous vous avons accompagné et cette coupe nous ravit vraiment  » , souligne-t-il avant de remercier la Fédération de football et lui donner rendez-vous pour l’inauguration du Stade du Sénégal le 22 février prochain.

« C’est la famille et le gouvernement du sport qui vous remercient. Je vous donne rendez-vous à l’inauguration du stade du Sénégal. On l’a toujours théorisé, le sport est une belle vitrine de cohesion nationale », confie-t-il.

Omar DIAW

Comments are closed.