Guinée-Bissau: tirs autour du palais du gouvernement, la Cédéao condamne une «tentative de coup d’État»

0
149

La situation est très confuse, ce mardi 1er février 2022, à Bissau. Des tirs ont été signalés dans le centre-ville près des institutions du pays. Des détonations qui ont provoqué un début de panique. La Cédéao condamne une « tentative de coup d’État. ». 

Des tirs d’armes automatiques se sont fait entendre en début d’après-midi autour du palais du gouvernement, en plein Conseil des ministres extraordinaire. Il réunissait le président de la République, Umaro Sissoco Embalo, le Premier ministre Nuno Gomes Nabiam et le reste du gouvernement. La séance a été interrompue. 

Des sources de la présidence de la République de Guinée-Bissau confirment que le chef de l’État, Umaro Sissoco Embaló, et le Premier ministre, Nuno Gomes Nabiam, sont à l’intérieur du bâtiment, entourés de militaires. Personne n’entre, ou ne sort.

La Cédéao condamne une « tentative de coup d’État »

Dans un communiqué publié quelques heures après les tirs de feu, la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest « condamne cette tentative de coup d’État et tient les militaires responsables de l’intégrité physique du président Umaro Sissoco Embalo et des membres de son gouvernement ».

(Avec RFI.FR)

Comments are closed.