Gouvernance migration développement: Du 16 au 18 courant les acteurs se penchent sur les orientations stratégiques

0
101

Ce 18 décembre est célébré la Journée internationale du migrant (Jim), sous proposition des Nations Unies. Dans un communiqué reçu à cet événement international, il sera question d’écouter et d’échanger avec les migrants, leurs familles et l’ensemble de la communauté pour une meilleure compréhension des potentialités et enjeux de convivialité.

Pour cette année, le projet ‘’Gouvernance, migration et développement’’, financé par le Fonds fiduciaire de l’Union européenne pour l’Afrique et mis en œuvre conjointement par la Direction générale d’appui aux Sénégalais de l’extérieur (Dgase) et l’Agence Espagnole de coopération internationale pour le développement, « va commémorer cette journée par l’organisation de plusieurs activités de communications et de sensibilisation du 16 au 18 Décembre 2021 à Saint-Louis », renseigne un communiqué, reçu ce jour.

Ces moments de rencontre offrent un cadre d’opportunités aux acteurs d’identifier, d’hiérarchiser et de repenser les orientations stratégiques de la Dgase pour une meilleure prise en charge des préoccupations des migrants de retour, en transit et ceux établis à l’étranger.

« Le rapport entre le développement local et l’emploi ainsi que les opportunités sur place pour la jeunesse du Sénégal doivent être pensés ensemble avec les autres éléments pour une gestion appropriée de la migration », explicite le document.

« Le Bureaux d’accueil d’orientation et de suivi des migrants (Baos), plateforme de la territorialisation de la politique migratoire du Sénégal » est le thème de cette Journée internationale du migrant (Jim).

Pour rappel, les Baos constituent un dispositif du gouvernement du Sénégal pour accueillir, recenser les préoccupations spécifiques des migrants (projets, logements, foncier, assistance, état civil, etc.) et les orienter vers les structures compétentes, accompagner la promotion,  la  mobilisation  et  le transfert de l’épargne des migrants telle que définie par l’Etat du Sénégal, faciliter le montage technique et financier de leurs projets individuels ou collectifs de réinsertion dans les diverses branches d’activités, suivre les projets des migrants bénéficiaires de financement public dans les régions, faciliter les démarches administratives, fournir les informations sur le regroupement familial et sensibiliser sur la question du retour, informer sur les dispositifs existant de réintégration des migrants de retour, sensibiliser et conseiller les potentiels candidats à la migration, sensibiliser la communauté sur les risques liés à la migration irrégulière. A travers la célébration de la Jim, « le focus sera mis sur la Promotion des actions de ces Baos afin que la population s’en approprie », précise la source.

Les activités prévues dans le cadre de la Jim vont porter sur 5 évènements majeurs. Il s’agit d’une foire d’exposition et d’échanges, une journée de prière in memoriam des migrants disparus en mer (par les migrants) d’un concert dédié aux migrants, d’une cérémonie officielle incluant l’inauguration du Baos de Saint Louis suivi d’un point de presse et la remise de prix du meilleur reportage journaliste en migration en collaboration avec l’Association des journalistes spécialisés en migration et sécurité (Ajms).

Il s’agit d’une occasion pour écouter et échanger avec les migrants, leurs familles et l’ensemble de la communauté pour une meilleure compréhension des potentialités et enjeux de convivialité.

JEAN PIERRE MALOU

Comments are closed.