Echanges commerciaux : le World Logistics Passport, un instrument pour lever les barrières

0
153

Le World logistics passport est une initiative qui vise principalement à renforcer le commerce et la logistique au Sénégal afin de contribuer à lever les obstacles  en collaboration avec les principaux partenaires. Cette initiative qui comporte plusieurs composantes a été présentée aux partenaires  ce jour, mardi 1er décembre.

«Le premier pilier est l’amélioration de la gouvernance des acteurs clés dans le commerce et la logistique. Cela veut dire que le port, l’aéroport, les douanes, les zones d’échange libre  travaillent de manière plus régulière et plus efficace  ensemble à travers la gouvernance de Wlp.

Le deuxième pilier  est l’investissement. On a un fonds de plus d’un milliard  qui a été libéré et cofinancé par les Emirats arabes unis  pour améliorer tout ce qui est informatique  et digitalisation du portuaire, de l’aéroportuaire et des douanes.

Le troisième pilier concerne des avantages de fidélités. Donc, c’est un programme de fidélisation qui est offert aux entreprises  qui reçoivent des avantages en échange de croissance au niveau du Hub  du Sénégal », explique Anthony Sullivan, directeur des Relations internationales pour le World  logistics  passport.

Selon lui, avec cette initiative, les entreprises sénégalaises auront l’opportunité de diversifier leurs commerces et de renforcer la résilience du commerce pour le pays et de tirer l’avantage maximum de toutes les opportunités. Tout cela  va permettre une réduction maximum de 20% des coûts et de temps pour les entreprises qui seront spécialisées dans  le domaine des échanges commerciaux et logistiques au Sénégal.

«Toute entreprise peut adhérer au World Logistics Passport. Les clés c’est de démontrer sa croissance. Sur une année, l’entreprise doit  montrer un minimum de 5% de croissance à travers le hub. Si cette croissance est démontrée, l’entreprise commence à bénéficier de ses retombées », indique-il.

NDEYE AMINATA CISSE

Comments are closed.