Couverture médiatique de la période de précampagne : La note mi-fugue mi-raisin du CNRA

0
141

L’évaluation à mi-parcours de la couverture médiatique de la période de précampagne par l’organe de régulation, le Conseil national de régulation de l’audio-visuel (CNRA), reste ambigu. Ou du moins, dans la note rendue publique par les service de Babacar Diagne, il est noté en premier lieu que «l’évaluation à mi-parcours de la couverture médiatique de la période de précampagne a révélé que dans l’ensemble les médias ont respecté la réglementation».

Toutefois, le même communiqué dit avoir noté des violations de la réglementation. En effet, «des violations de l’interdiction légale de propagande déguisée pendant cette période ont été particulièrement notées le vendredi 17 novembre et, notamment, le samedi 18 décembre 2021 lors de la retransmission en direct du meeting d’investiture du candidat de Bokk Guiss Guiss à la ville de Dakar au cours de laquelle plusieurs télévisions et radios ont laissé passer de nombreuses déclarations et manifestations publiques de soutien au candidat», peut-on lire sur le document rendu public, ce jour, lundi 20 décembre 2021.

Babacar Diagne et ses services ont, par ailleurs, rappelé à tous les médias «l’interdiction de toute propagande déguisée qui consiste en la diffusion par les médias de toute manifestation ou déclaration publique de soutien à un candidat ou à une liste de candidats, faite directement ou indirectement par toute personne ou association ou groupement de personnes, quelle qu’en soit la qualité, nature ou caractère, demeure valable jusqu’au vendredi 7 janvier 2022 à minuit (article L. 61 du Code électoral)»

Mieux, «les médias publics et privés qui traitent de la campagne électorale, qui s’étend du samedi 8 janvier 2022 à 00 heure au vendredi 21 janvier 2022 à minuit, sont tenus au respect rigoureux des règles d’équité et d’équilibre dans le traitement des activités des candidats ou listes de candidats (article L.61 dernier alinéa)», signale le CNRA.

J M D

Comments are closed.