Cotation: Moody’s conforte la note triple A de la BAD

0
141

La note triple A accordée à la Banque africaine de développement (BAD) par Moody’s conforte la solidité des fonds propres de celles-ci, annoncée en juillet dernier par Fitch Ratings.

Et de deux pour la Banque africaine de développement (BAD). Des appréciations qui rejoignent celles des Fitch Ratings qui en juillet dernier avaient également maintenu le triple A de la BAD du fait d’une gestion modérée et excellente de sa politique risque crédit. Selon l’Agence de notation financière, les facteurs clés qui sous-tendent l’affirmation de cette notation sont notamment la solidité des fonds propres, combinés à une gestion excellente des risques. Et ce, en dépit d’un environnement d’exploitation difficile et le soutien incontestable des actionnaires régionaux en faveur de la BAD.

Détenue à 60% par les Etats africains et 40% par des pays membres non régionaux tels que les Etats-Unis, le Japon, l’Allemagne et le Canada, la BAD est l’une des banques les plus solides au sein du groupe de pairs noté AAA avec des actifs liquides couvrant 101% des sorties nettes de trésorerie sur un horizon de 18 mois, fait remarquer Moody’s.

En 2020, le ratio d’endettement de la BAD a atteint 295% en amélioration de 3 point comparé aux 298% affiché en 2019. Une prouesse reflétant la combinaison d’un rythme plus lent de croissance de prêts et des premières contributions versées dans le cadre de la première augmentation de capital record de 208 milliards de dollars.

Très satisfait de cette performance, lors de la 5ème réunion extraordinaire du conseil des gouverneurs qui s’est tenue le 31 octobre, en Côte d’Ivoire, le président de la BAD Adesina Akinwimi a laissé entendre que cette augmentation permettra à l’institution d’accroitre ses finances en faveur des économies du continent autour de ces 5 grandes priorités à savoir : Eclairer et fournir de l’énergie à l’Afrique, Nourrir l’Afrique, industrialiser l’Afrique, intégrer l’Afrique, et enfin améliorer la qualité de vie des africains.

JEAN PIERRE MALOU           

Comments are closed.