Affaire « Sweet beauté » : la machine judiciaire remise en branle

0
181
Après le passage de Ndèye Khady Ndiaye, propriétaire du salon de massage « Sweet Beauté », c’est au tour du leader de Pastef, indexé par la masseuse Adji Sarr pour « viol et menace de mort » de passer devant le juge d’instruction pour être entendu sur le fond du dossier.
Selon la RFM, Ousmane Sonko devra passer le 22 avril prochain au niveau du cabinet d’instruction Maham Diallo. 
 
M. Sonko, dont l’immunité parlementaire est levée, a été inculpé et placé sous contrôle judiciaire depuis le 8 mars 2021. 
 
Les violents affrontements qui ont éclaté en mars 2021 suite à son arrestation ont coûté la vie à 13 jeunes, selon le bilan officiel livré le 8 avril de la même année par les autorités étatiques. 

Comments are closed.