Accords signes avec la Turquie : les acteurs de la pêche exigent la lumière sur la partie qui concerne leur tutelle

0
401

Le Cadre de concertation des acteurs de la pêche artisanale veut la lumière sur les accords qui lient leur ministère à la Turquie. A l’occasion de leur assemblée tenue à Rufisque, ces acteurs ont exigé de leur tutelle la publication de la liste des bateaux autorisés à pêcher dans les eaux sénégalaises.

 

Les acteurs du secteur de la pêche artisanale à Rufisque ont exprimé leurs vives inquiétudes, après la signature des six accords entre la Turquie et le gouvernement du Sénégal, en marge la visite du chef de l’Etat turc au Sénégal à l’occasion de l’inauguration du Stade Abdoulaye Wade de Diamniadio. L’objet de leur préoccupation porte principalement sur l’accord signé par leur ministre de tutelle et dont le contenu leur est totalement inconnu.

Au moment où ils font face à la rareté de la ressource halieutique et à d’énormes difficultés économiques, ces acteurs de la pêche disent craindre que le syndrome des accords avec les Chinois dans le cadre de la construction du Stade Léopold Sedar Senghor ne se reproduisent.

« On a vu notre ministre de tutelle signer de nouveaux accords avec la Turquie. Des accords dont nous ne connaissons rien du contenu alors que c’est de notre secteur d’activité qu’il s’agit », a expliqué Mor Mbengue, membre du Cadre de concertation des acteurs de la pêche artisanale.

 

Ces acteurs de la pêche interpellent directement Alioune Ndoye et dénoncent un dilatoire de sa part, en refusant de leur faire la situation exacte sur les autorisations accordées aux bateaux de pêche étrangers. C’est pourquoi, ils exigent aujourd’hui d’avoir un listing exhaustif de ces navires, conformément à leur droit d’être informés. Aujourd’hui, ils demandent une rencontre avec le Président pour une large discussion sur les problèmes du secteur.

« On a constaté qu’il y a beaucoup de déphasages entre la tutelle et la corporation pêche. Nous avons décidé de nous regrouper dans ce cadre-là pour essayer de voir avec le Président. Le ministre de tutelle s’entête à résoudre nos problèmes. Il refuse de donner le listing des bateaux qui sont dans nos eaux. Et nous jugeons que ce sont ces bateaux qui sont à l’origine de la rareté des ressources que nous vivons », a renchéri Abdoulaye Ndiaye SG adjoint Union nationale des pêcheurs artisanaux du Sénégal (Unapas).

Ces membres du cadre de concertation des acteurs de la pêche artisanale lancent un appel au Président Sall pour la tenue du Conseil présidentiel sur la pêche qui a été annoncée depuis un an.

WORE NDOYE

Comments are closed.