9e Forum Mondial de l’eau (21-26 mars 2022) : 5 500 acteurs, en partage à Dakar

0
223

Le 9e Forum mondial de l’eau s’ouvre ce jour à Dakar. Devant se dérouler du 21 au 26 mars 2022, il sera également l’occasion pour le Sénégal et le Conseil mondial de l’eau d’échanger des points de vue sur l’avenir de l’eau et de l’assainissement. Forum contextualisé, mondial et communautaire, axé sur les principaux défis liés à l’eau en Afrique et dans le monde, il entend réunir près des milliers de participants.

Selon ainsi le ministre de l’Eau et de l’Assainissement, Serigne Mbaye Thiam, qui en a fait l’annonce avant-hier, samedi 19 mars 2022, sur le plateau de la télévision nationale (RTS), près de 5 500 personnes sont inscrites pour participer au 9ème Forum de l’eau, qui s’ouvre lundi à Diamniadio. Tout en précisant par ailleurs que les 1200 proviennent du Sénégal, le ministre a fait savoir qu’ « A ces chiffres, s’ajoutent des représentations de haut niveau de chefs d’Etat, de grandes Institutions internationales et de tous les acteurs du monde de l’eau ». Selon lui, sont aussi attendus lors de ce Forum mondial de l’eau, des élus locaux, la société civile, les sociétés privées, le patronat de l’eau, des femmes des jeunes. « C’est tout cela, le forum mondial de l’eau et nous avons aujourd’hui, des participants qui viennent de tous les continents, de près d’une centaine de pays », a indiqué le ministre de l’Eau et de l’Assainissement, Serigne Mbaye Thiam. Le 9ème Forum mondial de l’eau est axé sur le thème : « la sécurité de l’eau pour la paix et le développement ».

Revenant sur l’objet de ce Forum qui fera du Sénégal, la capitale mondiale de l’eau et de l’assainissement, le temps d’une semaine, après un report pour cause de pandémie de Covid-19, en 2021, M. Thiam a indiqué que notre pays est un acteur majeur de l’hydro-diplomatie. «Le 9ème Forum mondial de l’eau est en droite ligne, un peu, avec des initiatives que le Sénégal a eu à prendre dans le domaine de l’eau. Le Sénégal est une pièce maîtresse de l’hydro-diplomatie», a-t-il relevé. D’ailleurs, à l’en croire, que toutes les questions seront abordées lors du Forum mondial de l’eau, qui est «un forum des réponses». «Nous avons un village de l’assainissement et celui africain qui parlera de tout ce que l’on ait dans domaine de l’eau, mais aussi le parcours des réponses», a détaillé Serigne Mbaye Thiam, en prélude de cette édition du Forum organisé conjointement par le Conseil mondial de l’eau et du gouvernement du Sénégal.

 

Il en a profité pour vanter les «performances» de notre pays en matière d’accès à l’eau et à l’assainissement ; ce qui a valu son choix pour abriter le Forum, pour la première fois en Afrique au Sud du Sahara, le Maroc ayant accueilli le premier à Casablanca. Et de rappeler que «le Sénégal affiche un taux d’accès de 98,8% à l’eau et à l’assainissement et de 96,5% en milieu rural alors qu’en Afrique subsaharienne, la moyenne d’accès est à 61%. Quant la moyenne d’accès à l’assainissement amélioré en Afrique subsaharienne est de 23%, au Sénégal, nous sommes à 74% en milieu urbain, là où le monde rural est à 50,7%. C’est tout cela que la communauté internationale a voulu célébrer». Suffisant pour qu’il souligne que le Sénégal «est bien en avance et ne se contente pas à cela… Nous voulons plus pour aller vers l’accès universel à l’assainissement pour notre pays», a-t-il affirmé.

I.DIALLO

Comments are closed.