28 nouveaux notaires ont prêté serment dans le cadre du renforcement de l’effectif de la profession notariale

0
128

28 nouvelles recrues ont intégré la profession de notaire. Elles ont prêté serment hier, jeudi 28 octobre 2021, à la salle 4 du Tribunal de Grande instance hors classe de Dakar.

28 notaires, répartis dans 9 sociétés civiles professionnelles, ont prêté serment hier, jeudi 28 octobre 2021, à la salle 4 du Palais de Justice Lat-Dior de Dakar. Selon le président de la Chambre des notaires, Me Alioune Ka, «il y aura encore d’autres nominations qui vont se faire à titre individuelle». Globalement, dit-il, «c’est 22 nouvelles charges qui sont créées». L’objectif fixé est d’arriver à un doublement de l’effectif. «Nous sommes 86 notaires en activité et l’objectif est d’avoir 100 notaires d’ici l’année prochaine.  Il y a encore 2 mois, on était juste 50».

Mieux, avec les nouvelles charges qui viennent d’être créées, l’objectif est d’assurer la présence du notariat partout dans le pays. «Nous voulons un maillage complet du Sénégal. Ce n’est pas seulement à Dakar, la moitié des charges vont dans les régions. Dans chaque capitale régionale, il y aura un à deux notaires». Le concours sera aussi lancé afin de permettre l’accès à de nouveaux stagiaires dans les cabinets. «Dans les prochains jours, le concours sera rouvert parce que ceux qui étaient dans les cabinets pour les stages, doivent être remplacés».

La Justice a conseillé aux nouvelles recrues, d’être prohibitif et de veiller à l’exactitude. Selon le Secrétaire général de l’Ordre des avocats, Me Ibra Ndiéguéne, faire partir d’une profession d’élite exige du notaire un certain nombre de règles à respecter et un devoir de ne pas se comporter comme un citoyen ordinaire. Tout en les incitant à être des agents qui serviront avec honneur la Justice, l’avocat a invité les notaires à ne pas porter leurs revendications dans la rue, une attitude qu’il estime contraire à l’éthique de toute profession en relation avec la Justice.

Le président du Tribunal a, quant à lui, juge que le notaire doit faire preuve d’un engagement moral et républicain. «La prestation de serment pour devenir notaire est un sacerdoce, pas une simple formalité», conclut-il.      

Le parquet, pour sa part, a insisté sur l’importance d’avoir un bon début de carrière judiciaire. Mieux, il a exhorté les notaires à un respect scrupuleux du Code de déontologie de leur profession. «Dans l’exercice de leurs missions, ils doivent toujours rechercher l’authenticité et la preuve», recommande-t-il.

Le représentant du ministère public demande aussi aux jeunes notaires de ne pas se laisser emporter par la recherche effrénée de la richesse qui mène inévitablement, dit-il, à un comportement qui porte atteinte à la profession.

Le notaire doit être digne et doit avoir un regard analytique sur le faux et son usage.  «Toutes les règles de la procédure doivent être respectées avant l’établissement d’un acte notarial qui équivaut à une décision judiciaire», recommande le parquetier.

Fatou NDIAYE

Comments are closed.